Fermé pour toujours ?

Livre-ancien

Oui.

Le 12 rue de l’Échiquier est définitivement fermé.

Mais…

Le 5 juin dernier,

le thème était

FINALEMENT, CA SERT VRAIMENT A QUELQUE CHOSE UN AUTEUR

003-Café de la Page 5-05062016-AS-2

 

Suite, aux abus de Voltaire et de La Fontaine,

Etienne Dari, le propriétaire, prit une décision grave.

Nettoyer définitivement le bar des esprits d’auteurs !

 

Mais la procédure durait bien quinze minutes.

Alors qu’on fait les esprits d’auteurs ?

Ils se sont jetés sur les membres du public !

wILDE

 

Citons Oscar Wilde.

Il voulait absolument clouer le bec à Etienne Dari.

Alors, après avoir plané quelque temps au-dessus du public…

Il décida d’habiter le corps d’une jeune fille à l’allure légèrement gipsy.099-Café de la Page 5-05062016-AS-73

Puis, montant sur la scène, Oscar Wilde dit alors :

L’art est inutile parce que son but est simplement de créer un état d’esprit. Il ne vise d’aucune manière à instruire ni à influencer. Il est superbement stérile, le ton du plaisir qu’il dégage est celui de la stérilité. Si la contemplation d’une œuvre d’art est suivie d’une activité quelconque, c’est que l’œuvre est d’un ordre très secondaire ou que le spectateur n’a pas su ressentir pleinement l’impression artistique.

L’œuvre d’art est inutile comme la fleur est inutile. La fleur s’épanouit pour sa propre joie. Nous gagnons un moment de joie en la regardant : voilà tout ce que l’on peut dire de nos rapports avec les fleurs. Certes, l’homme peut vendre la fleur et ainsi en tirer une utilité, mais cela n’a rien de commun avec la fleur elle-même. Ce n’est pas une partie de son essence : c’est accidentel. Tout cela, je le crains, est très obscur ; mais le sujet serait long à traiter. Sincèrement vôtre.

(Il s’agissait du texte d’une lettre qu’il avait écris à R. Clegg, découvert sur le merveilleux site des lettres.)

Puis, Oscar Wilde a libéré le corps de cette jeune fille.

Il ne l’avait pas choisi par hasard.

Elle est venu annoncer quelque chose de crucial concernant les esprits d’auteurs.

102-Café de la Page 5-05062016-AS-107

A la recherche d’un travail, elle aurait répondu à une annonce, pour un poste de serveuse.

Sur l’intitulé, elle a vu marqué :

AU CAFÉ DE LA PAGE – table des écrivains voyageurs.

Le poste serait à pourvoir dès le mois de juillet.

Alors…

Un nouveau AU CAFÉ DE LA PAGE

serait-il en train de se construire ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *