Le fantôme des Cévennes

fantôme des Cévennes

Ce chemin des Cévennes s’appelle le GR70.Afficher l'image d'origine

Il porte encore les marques d’un étrange visiteur.

Le 22 septembre 1878…

 

Un jegr70une écossais de 28 ans s’apprête à descendre ce chemin accompagné d’une ânesse.

Pourquoi ? Le sait-il lui même ?

Ce jeune homme a la réputation d ‘être un bon vivant, voire d’abuser de l’alcool et de l’opium. Mais ce jour-là, c’est un masque meurtri qui est posé sur son visage.

Il a besoin de marcher, simplement marcher.

Il a probablement encore, en tête et au cœur, le visage et le corps de Fanny Van de Grift, une artiste peintre américaine. Une femme qu’il a aimé profondément dès sa première rencontre, deux auparavant à Grez-sur-Loing.

Fanny_Osbourne_1Mais elle s’appelait en réalité Fanny Osbourne, du nom de son mari américain et père de ses deux enfants.

Notre jeune auteur écossais vivait alors grâce à une rente de son père. Comment pouvait il ne fut ce qu’imaginer pouvoir subvenir aux besoins de Fanny et ses enfants ?

La réalité reprit ses droits en juin 1878. Un train emporta Fanny et ses deux enfants, et laissa le jeune écossais avec le cœur en miettes.

Influencé par une nouvelle de George Sand, il décida de s’enfoncer dans les Cévennes.

Il écrira sur chacune des étapes de ce grand voyage.

Bien plus tard, on dira de cet homme qu’il a révolutionné le roman d’aventures.

Encore plus tard, le GR 70 portera  aussi son nom, le chemin…

 

 R L Stevenson

Robert-Louis Stevenson

 

 

 

Et encore plus tard,

le dimanche 31 juillet

à 14h

son esprit viendra habiter le corps de Clément Hassid

William Wilson était interprté par Clément Hassid

 

Et il racontera son voyage dans

AU CAFÉ DE LA PAGE

LA TABLE DES ÉCRIVAINS VOYAGEURS

 diffusé sur

aucafedelapage.com

et sur

Radio Libertaire

Et si cette histoire vous donnait envie de suivre le parcours de l’auteur en vrai,

l’association Sur le chemin de Robert-Louis Stevenson

vous propose de vous prendre en charge,

il vous suffit de vous rendre ici.

2 commentaire sur “Le fantôme des Cévennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *